giuliacamelliniequitation

A de nombreuses reprises, j'ai eu l'opportunité de voyager ainsi que de vivre à l'étranger. Pour moi, le voyage est un moyen d'évolution personnelle.

En allant à la rencontre de l'autre, nous évoluons, progressons et élargissons nos connaissances.

J'applique ce même principe à l’équitation, je vais à la rencontre du cheval et de mes élèves sans a priori, à leur découverte, comme je le fais en arrivant dans un lieu qui m'est étranger.

Depuis toujours, je suis sensible à la cause animale. En effet, je trouve que dans notre société occidentale actuelle, nous avons perdu le sens de l'empathie; nous nous relationnons aux animaux comme s`ils n’étaient qu'une marchandise, des objets à notre service, une valeur monétaire dépourvue de sentience.  Je souhaite, avec mon travail, redonner aux animaux le respect et la reconnaissance que nous leur devons. 

Aujourd’hui, je suis à la recherche constante d'une évolution personnelle et professionnelle fondée sur un apprentissage qui se base sur l'écoute et l'échange.

J'apprends au quotidien des chevaux et des rencontres; je souhaite continuer, tout au long de ma vie, dans cette démarche de découverte, d'apprentissage et de partage.

Giulia Camellini

Ayant grandi en Italie, c'est à l'âge de 11 ans que j'ai rencontré le monde de l'équitation.

Issue d'une tradition d'équitation classique, j'ai été très vite poussée à rentrer dans le milieu de la compétition équestre, dans lequel j'ai évolué pendant plusieurs années.

Lors de mon arrivée en France, je me suis rendue compte que le monde équestre dans lequel j'avais grandi ne me correspondait pas;

J'ai recherché dans plusieurs clubs d'équitation une manière différente d'approcher le cheval ce, sans résultat.

C'est aussi dans cette période que j'ai eu un accident à cheval. Cet événement a été pour moi un déclencheur; il m'a fait réfléchir davantage sur les méthodes d'approches que l'humain avait envers le cheval et en particulier, sur la manière des enseignants-es de se relationner avec leurs élèves. 

En 2013, grâce à plusieurs rencontres, je me suis aperçue qu`une autre forme d’équitation était possible.  J'ai ainsi pu retrouver la confiance et l’enthousiasme dans le travail avec les chevaux.

Suite à cette découverte, j'ai décidé de faire de l'équitation mon métier.

Après des études universitaires d’anthropologie, je me suis consacrée à mon projet personnel et professionnel: l'équitation "éthologique".

Par la suite, j'ai eu la chance d'avoir des professeurs exceptionnels, diversifiés et passionnants qui m'ont soutenue dans mon évolution professionnelle et dans l'obtention de plusieurs diplômes équestres.